| S'inscrire !
     
Page n°4/5  « 1 2 3 [4] 5 »
Imprimer le sujet 

cortejuan
GardenBreizhien superactif
Envois : 3442
Inscrit le : 31/3/2007
De : Haute-Saône (Franche-Comté) zone 7/8
(17/8/2010 14:11) Re: Néflier du Japon et Mespilier germanique

bonjour,


 


chez moi, les feuilles du bibacier sont très saines, pas de champignons, ni de tavelures.


 


Cordialement

Profil photos
 

palmierbret
GardenBreizhien impliqué
Envois : 320
Inscrit le : 29/10/2004
De : jardin perso côte nord bretagne (22)
(22/8/2010 20:08) Re: Néflier du Japon et Mespilier germanique

Cette année, à cause de l'hiver long et froid : pas de récolte de nèfle du Japon au Jardin Bota de Strasbourg.


Par contre dans mon jardin des Côtes d'Armor, j'ai un exemplaire qui cette année à donné à profusion. Plusieurs dizaines de fruits très sains et une récolte qui s'étale dans le temps: j'en ai mangé durant 4 semaines entre fin juillet et aout... et l'arbre était encore couvert de fruits verts à mon départ il y a deux jours....


 


Frédéric

Profil photos
 

nutforest
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 26
Inscrit le : 10/8/2010
De : Région littorale de Saint-Brieuc
(22/8/2010 20:24) Re: traitement antitavelure : attention au cuivre

Si la bouillie bordelaise (B.B.) ou le cuivrol sont depuis peu rationnés à 4 kg de cuivre métal par Ha et par an (donc moins de 20 grammes de B. B. par néflier adulte et par an), c'est parce que le Cuivre pollue le sol en s'y accumulant de façon plus ou moins irréversible selon les sols, au point que j'ai vu mourir des moutons intoxiqués par le cuivre contenu dans l'herbe plantée derrière un siècle de vigne bio (étant vétérinaire dans le sud dans les années 70).


Rassurez vous, le mouton est l'espèce sentinelle (la plus sensible) mais si les produits cuivriques ne sont pas plus rationnés ou même interdits, c'est seulement parce qu'on n'a pas assez de solutions de rechange en agriculture biologique. Mais l'interdiction viendra quand les sols seront saturés, donc assez vite car la dose actuelle doit être tenable environ un siècle sur sol vierge de traitements antérieurs, ce qui n'est pas le cas en viticulture ou maraîchage.


En côtes d'Armor, la tavelure est favorisée par le climat doux et humide et on aurait vite fait de dépasser la dose annuelle en traitant régulièrement au printemps. Je me suis donc inscrit au groupe PFI ( production fruitière intégrée) de la chambre d'agriculture (antenne de Taden), qui a des stations météo dans plein de vergers dispersés en Bretagne, capables de mesurer les durées d'humectation des feuilles et autres paramètres et d'envoyer quelques alertes aux moments opportuns pour ne sortir la bouillie bordelaise qu'à bon escient (pommiers, poiriers, néfliers du japon ou communs, même combat).



[ Edité par nutforest le 22/8/2010 19:25 ]
Profil photos
 

cortejuan
GardenBreizhien superactif
Envois : 3442
Inscrit le : 31/3/2007
De : Haute-Saône (Franche-Comté) zone 7/8
(23/8/2010 0:01) Re: traitement antitavelure : attention au cuivre

Bonsoir,


 


comme beaucoup de jardinier, je suis contraint d'utiliser la BB pour espérer un minimum de récolte de raisin. Malgré les doses faibles, les murs supportant ma treille commencent à bleuir. Qu'en est-il des sols viticoles alimentés en cuivre depuis des lustres ? Je pense aux zones fraîches et humides, propices au développement du mildiou, comme l'Alsace, la Champagne où les traitements sont obligatoires. C'est vrai qu'aujourd'hui on utilise de nouveaux produits comme le mancozèbe (dithane) mais est-ce mieux  au plan de la pollution ?


 


Cordialement


 


Daniel

Profil photos
 

nutforest
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 26
Inscrit le : 10/8/2010
De : Région littorale de Saint-Brieuc
(25/8/2010 3:52) Re: traitement antitavelure : que choisir ?

Bonjour Daniel,


 


Dans mon verger pommiers PFI, je n'ai pas droit au mancozèbe, qui, comme le soufre, est très toxique pour les typhlodromes que j'ai introduits en 2005 (prédateurs des acariens), et qui est affecté en plus d'un délai avant récolte de 2 mois.


En liste verte de PFI, sous réserve de traiter le soir quand les abeilles sont rentrées à la ruche, il y a encore pas mal de choix en non cuivrique (si tu veux, je t'enverrai une page scannée).


Comme je suis en BIO, pour ma vigne, je ne traite pas du tout : j'ai choisi des variétés INRA pour amateurs très productives sans traitement (garanties résistantes aux mycoses) comme PERDIN (précoce) et CANDIN et AMANDIN (qui manquent souvent de soleil ici). Mais j'ai d'autres variétés précoces qui marchent bien ici, malgré quelques feuilles jaunies tombées avant l'heure, mais en plein champ bien venté, pour vite sécher les crachins.


Le PERDIN réussit sans beaucoup de soleil, plait beaucoup à la dégustation et échappe aux oiseaux par sa couleur longtemps verte : c'est vraiment mon préféré en Côtes d'Armor ou en exposition mal ensoleillée. Vigoureux, il me donne 10 à 15 kg par pied.


 


Cordialement


J-M



[ Edité par nutforest le 25/8/2010 2:53 ]
Profil photos
 

nutforest
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 26
Inscrit le : 10/8/2010
De : Région littorale de Saint-Brieuc
(28/8/2010 8:04) Re: Néflier du Japon et Mespilier germanique

Je confirme qu'il y a encore quelques fruits dans les bibaciers à Saint Brieuc en ce moment, comme chez Fréderic.


PS: je rajoute une photo actuelle :http://gardenbreizh.org/photos/nutforest/photo-406770.html



[ Edité par nutforest le 6/9/2010 23:36 ]
Profil photos
 

nutforest
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 26
Inscrit le : 10/8/2010
De : Région littorale de Saint-Brieuc
(30/8/2010 3:48) Re: Néflier du Japon et Mespilier germanique

Je n'ai pas conservé les publications scientifiques des années 70, date des premiers cas diagnostiqués dans le sud-ouest,  mais j'étais enseignant en pathologie du bétail à l'école vétérinaire de Toulouse donc bien placé pour faire les autopsies et analyses chimiques, qui sont assez simples pour ce métal : on avait des crises brutales d'ictères hémolytiques qui tuaient les moutons en quelques jours. La crise se déclanche quand le foie a accumulé assez de cuivre pour celà (dans les 800 à 1000 ppm, de mémoire, et il y en avait le double dans les reins). Le mouton accumule du cuivre toute sa vie dès que l'herbe dépasse les 5 ppm (parties par million), c'est l'espèce de ruminant local la plus sensible.


J'en ai revu 10 ans plus tard dans le laboratoire de diagnostic où je travaille encore et trouvé la raison qui était tout autre : l'eau des puits, très acide ici, attaquait le cuivre des canalisations jusqu'à l'abreuvoir : depuis, on utilise le PVC collé ! (côté analyses, mon labo était aussi agréé pour le contrôle sanitaire de l'eau potable du département).


Il y a bien d'autres causes et ceci a été bien rappelé en 2000 (sans les détails) par mon ancien collègue, le Professeur Savey, dans un rapport AFSSA sur les causes d'accumulation de métaux lourds ou semi-lourds dans les viandes:


http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/004001815/0000.pdf


Avec mes excuses pour cette disgression cuivrique un peu toxique pour les néophytes ! 



[ Edité par nutforest le 30/8/2010 3:00 ]
Profil photos
 

HELENE29
Nouvel Arrivant
Envois : 1
Inscrit le : 5/9/2010
(5/9/2010 15:47) Re: Néflier du Japon

bonjour à tous


 


Je suis nouvelle sur le forum, je salue donc tout le monde


J'abite le Finistère et j'ai été surprise de voir mon néflier prospérer à la vitese où il pousse. Cela démontre sans doute qu'il se plait. Les feuilles sont splendides mais point de fruit.


Je me suis demandé si, comme certains arbres, il en fallait deux pour permettre la floraison et la fructification.


Nous avons eu du gel cet hiver puisque mes mimosas en sont morts. Mais le néflier a aujourd'hui plus de 2m50 de hauteur (5 ans) et n'a jamais eu de fruit. Est-ce quand même normal ou manque-t-il quelque chose?


 


NOTA j'ai un certain nombre de feuilles jaunes qui tombent , est-ce normal pour cet arbre?


[ Edité par HELENE29 le 5/9/2010 14:51 ]



[ Edité par HELENE29 le 5/9/2010 15:14 ]
la main erte
Profil
 

danydumoulin1er
GardenBreizhien confirmé
Envois : 244
Inscrit le : 12/3/2008
De : solliès-toucas var
(6/9/2010 10:06) Re: Néflier du Japon

Bonjour,


le bibacier ou néflier du japon,perd ses feuilles tout le long de l'année,il lui faut à ce qu'on m'a dit au moins  7/8 ans pour fructifier,a peu près ce qu'a mis le mien pour sa 1ère fructification.


à+

le jardinage est le meilleur anti-stress que je pratique aussi souvent que possible.
Profil photos
 

nutforest
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 26
Inscrit le : 10/8/2010
De : Région littorale de Saint-Brieuc
(18/9/2010 19:28) Re: Néflier du Japon

Bonjour,


 


Sur sol très sec ici, l'arbre ne pousse pas vite et n'atteint sa taille de fructification* qu'en 15 à 20ans !


* c'est à dire entre 2,5 et 3 mètres de haut environ pour le mien.

Profil photos
 
Page n°4/5  « 1 2 3 [4] 5 »
Imprimer le sujet 

En ligne :

En ligne :: 2 connecté(s) sur ce forum
Actuellement, il y a 2 connecté(s) en ligne. [ Administrateur ] [ Modérateur ]
2 Anonyme(s)
0 Membre(s) :

Rechercher

Mots clés :    
[ Recherche avancée ]

Permissions

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous ne pouvez pas voter.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
53107826 visites uniques depuis le 01/07/2004, 1182 aujourdhui et 1181 en cours.