| S'inscrire !
     
Page n°2/3  « 1 [2] 3 »
Imprimer le sujet 

henry5
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 70
Inscrit le : 2/2/2009
De : hemmingford quebec zone 5
(11/2/2010 23:26) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Encore des photos


 


http://www.hardypalm.com/photos/rowland/album.php

Profil photos
 

thiebaut
GardenBreizhien superactif
Envois : 2554
Inscrit le : 12/5/2008
De : 13a - Saint Pierre
(11/2/2010 23:27) Re: Des palmiers en terre Canadienne

A Paris il a déjà neigé 6 fois alors que normalement il ne neige pas ou presque ( proximité de l'Atlantique et du Gulf Stream ). De plus, on n'a toujours pas eu de tempête hivernale, ce qui n'est pas normal, normalement on devrait déjà avoir eu deux ou trois tempêtes !


Enfin il n'a pas fait aussi froid que l'an dernier, heureusement.


 


J'ai envoyé un email à ma famille d'acceuil de Jacksonville ( Floride ) qui m'a dit qu'ils n'avaient jamais eu aussi froid pendant un hiver ( - 5 ° de minimale, je crains pour le cocotier de St Augustine ! ) En ce moment ils ont 0 ° en minimale et 18 ° en maximale, ils disent que le redoux ne va pas tarder à arriver ( oui, 18 ° pour eux c'est froid :-D )


 


 


Enfin c'est du grand n'importe quoi. Du gel à Menton ! La seule ville réputée de climat subtropical en France Métropolitaine !

.
Profil photos
 

henry5
Apprenti GardenBreizhien
Envois : 70
Inscrit le : 2/2/2009
De : hemmingford quebec zone 5
(11/2/2010 23:41) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Oui il est vrai que la Floride a pas mal gelé cette hiver et cela même dans le sud de l'état de l'orange.


 


Avec des gels la nuit , la temp. normale de nuit devenait celle de jour, leurs plus longue periode


 


de temps froid.


 


Henry

Profil photos
 

antoine11
GardenBreizhien impliqué
Envois : 435
Inscrit le : 12/4/2006
De : montagne noire (aude)
(23/2/2010 14:59) Re: Des palmiers en terre Canadienne

va y avoir une très grosse casse dans les parcs et jardins là bas. J'essaierai d'avoir des infos par ma belle famille qui vit en partie à Miami.


Mais ça limitera peut être aussi q plantes et bestioles invasives genres varans et boas/pythons/anacondas qui ont investi les marais et pertubent gravement l'écosystème , en plus d l'action humaine directe bien sur...


D'autre part, il en sortira prob. qq individues exceptionellement résistants au froid dans des familles fragiles usuellement...


@

Profil
 

kerythrina
GardenBreizhien impliqué
Envois : 382
Inscrit le : 3/8/2004
De : 44770 PREFAILLES zone 9 a
(24/2/2010 9:12) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Boas ou qqs pythons je suis au courant ,mais des anacondas ,tu es sûr de cela ?.


Joël 44770

Profil photos
 

kerythrina
GardenBreizhien impliqué
Envois : 382
Inscrit le : 3/8/2004
De : 44770 PREFAILLES zone 9 a
(24/2/2010 9:25) Re: Des palmiers en terre Canadienne

OK je viens de voir que tu as raison pour l'anaconda vert ,et je n'en reviens pas ,tout en espèrant sans top y croire que le froid en a tué qqs uns .


Mais bien camouflés sous des berges le froid n'a pas du avoir trop d'effet sur eux comme sur les alligators de Floride et des 2 états voisins qui font de même depuis des millions d'années ......


Joël 44770

Profil photos
 

Visiteur



(24/2/2010 9:34) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Bonjour Henry, bonjour tout le monde.


Tu as écrit : " Malade la terre NON! "


En effet la terre est malade, du plus beau prédateur qu'elle ait produit, l'homme...


Comme il ne trouve plus de concurrent sérieux, il a décidé de s'autodétruire (ou du moins j'en ai parfois l'impression).


Ce sera interêssant à suivre...!


 


L'Occitanie salue la Belle Province.


Cordialement à toutes et tous.


 

 

thiebaut
GardenBreizhien superactif
Envois : 2554
Inscrit le : 12/5/2008
De : 13a - Saint Pierre
(24/2/2010 9:41) Re: Des palmiers en terre Canadienne

arundo, ce n'est pas qu'une impression.


 


Même si certains commencent à prendre les décisions nécessaires ( et encore....) pour inverser la tendance;  on entre dans la première crise biologique ayant une cause biologique ( l'homme et son activité ) de l'histoire de la Terre, et l'homme aura du mal à y survivre si on n'agit pas rapidement !


 


Je ne dis pas que la fin de l'humanité c'est demain, mais je dis qu'à long terme si on n'agit pas plus on se détruira . Et pas forcément en dérèglant le climat.



[ Edité par thiebaut le 24/2/2010 8:42 ]
.
Profil photos
 

Visiteur



(24/2/2010 14:00) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Bonjour Thiebaut, merci de ta réponse, elle est intéressante et judicieuse, surtout quand tu écris que l'humanité, (pas le journal !), peut se détruire et pas seulement en déréglant le climat.... Quand j’écris que « il sera intéressant à suivre la disparition de l’être humain », je veux dire qu’il est possible que l’élimination totale ou partielle de l’humain par lui même est un phénomène global qui peut durer un certain temps, (comme le disait le regretté Fernand Raynaud)...


Ou encore cela peut arriver assez vite de notre vivant, ou bien ne jamais arriver.


 


On peut se demander pourquoi nous semblons sur le chemin de nous couper de la nature en la détruisant, (et donc en nous détruisant nous-mêmes à plus ou moins long terme) ?


Je suis un peu pessimiste sur l’avenir de notre espèce car notre cerveau ne me semble pas avoir évolué au rythme des changements que nous avons apporté aux milieux dans lesquels nous vivons.


Notre cerveau a certes évolué depuis l’époque où nous apprenions à marcher debout dans les savanes africaines.


Depuis cette époque il nous a permis des découvertes ou des inventions telles que la domestication du feu, l’exploitation plus ou moins rationnelle de la nature sous la forme d’élevages et d’agricultures, la roue, l’imprimerie, l’électricité, l’informatique, etc...


Toutes ces inventions et découvertes ont considérablement changé nos modes de vie.


De chasseurs / cueilleurs nomades qui vivaient au rythme de la nature et des saisons que nous étions, nous sommes en train de devenir des sédentaires hyperspécialisés.


 


Or dans la nature les espèces hyperspécialisées sont souvent, (toujours ?), celles qui disparaissent les premières.


 


Lorsque j’écris que nous sommes en train de devenir une espèce hyperspécialisée, je veux dire que j’ai le sentiment que l’afflux et l’abondance de technologies de plus en plus avancées font que nous avons l’illusion de maîtriser encore plus notre environnement global alors qu’il me semble que nous en sommes de plus en plus esclaves.


En étant de plus en plus esclaves de la technologie nous oublions, nous nous coupons, (semble t’il et jusqu’à un certain point), de la nature et donc d’une partie de nous mêmes.


 


Il est possible qu’un film comme Avatar doive une partie de son succès au fait que nous sommes plus ou moins conscients de cela.


Si l’on regarde un des thèmes : une peuplade d’êtres vit en harmonie avec la nature, ce sont des « gentils », par contre les hyperspécialisés technologiques que sont les humains ne sont guère sympathiques pour la plupart.


Si j’ai bien compris le film, il allait un peu trop vite pour ma perception...


Le paradoxe est justement que ces vérités qui ne sont vraiment pas neuves nous sont délivrées à un rythme effréné et au moyen de technologies cinématographiques actuellement très modernes.


 


Qui d’entre nous n’a pas pris quelques jours pour se « mettre au vert », « se ressourcer », c’est à dire de partir pour quelque temps à la campagne, dans la nature, pour fuir un peu cet environnement hyperspécialisé qui stresse ?


Il est possible que ce soit en grande partie pour nous reposer mentalement de cet afflux d’informations et / ou de stimuli que nous avons de plus en plus de mal à assimiler et analyser.


 


Ce qui semble le plus « facile » à « assimiler » sans trop se fatiguer à réfléchir, ce sont les images, films, images télévisées, etc...


D’où l’importance accordée à l’image par celles et ceux qui veulent commander, dominer, gérer ou encore obtenir quelque chose des autres.


Le paraître qui est préféré à l’être !


C’est particulièrement évident en politique, dans le chaud-biz, dans les phénomènes de sectes, etc...


 


Il semblerait donc que notre cerveau nous ait apporté bon nombre d’inventions et de découvertes et que ces inventions et découvertes soient très difficilement gérables par la partie du cerveau qui s’occupe des relations humaines.


Pour prendre un exemple cité par l’anthropologue anglais Desmond Morris : Morris disait qu’au temps des Grecs ou des Romains anciens, la guerre avait une dimension « humaine » qu’elle a relativement perdu.


Toutes les guerres sont inhumaines, (même si cela semble être une spécialité de l’être humain), mais au temps des Grecs ou des Romains, les combats se faisaient souvent face à face / d’homme à homme.


Il fallait affronter l’autre.


Et comme l’autre c’est nous, cela peut donner à réfléchir...


De nos jours, une personne en appuyant simplement sur un bouton peut tuer des milliers d’autres personnes à des milliers de kilomètres de là.


La personne qui appuierait sur le bouton ne verrait jamais les victimes qu’elle fait ou bien alors ce serait trop tard.


Il en est de même pour celles qui donneraient un tel ordre.


C’est absolument terrifiant et c’est un résultat de nos (hyper)technologies.


 


Là où je voulais en venir, c’est que ces hypertechnologies nous coupent de la nature et donc d’une partie de nous mêmes.


Entre autres inconvénients cela apporte pas mal de maladies psychiques et / ou physiques car, plus ou moins consciemment, certaines des personnes atteintes de ces maladies peuvent l’être car elles ont le sentiment de ne plus « suivre le rythme » de notre société actuelle.


 


Cette sensation, à mon avis trompeuse, que nous avons de dominer notre environnement hyperspécialisé car nous croyons le maîtriser, (un ordinateur, une voiture, ce que nous avons chez nous, tout cela et pas mal d’autres choses obéissent jusqu’à un certain point à nos « désirs »), peut conduire aussi à négliger plus ou moins tout ce qui n’en fait pas partie.


 


Et donc la nature.


 


D’autre part, en partant du principe que l’on peut éliminer un ordinateur, une voiture, etc... et remplacer cette chose éliminée par une autre encore meilleure, peut-être cela fait-il croire à certains qu’ils peuvent en faire autant avec du vivant, (comme les animaux ou les plantes) ? !


 


Vivre enfermé dans l’hypertechnologie et à cause d’elle, semblerait pouvoir nous couper, plus ou moins, de la réalité extérieure.


En bref, nos sociétés occidentales hyperspécialisées et hypertechnologiques constituent des boucliers de plus en plus épais et imposants entre la nature et nous.


 


Là dessus viennent se greffer BEAUCOUP d’autres éléments qui expliquent aussi plus ou moins cette destruction de la nature, (et à terme de nous-mêmes), comme la surpopulation, la nécessite d’exercer des activités de prédations pour pouvoir, (entre autres), continuer à créer / fabriquer de nouvelles technologies, etc....


Cordialement.


 


 



[ Edité par arundo81 le 24/2/2010 22:01 ]
 

thiebaut
GardenBreizhien superactif
Envois : 2554
Inscrit le : 12/5/2008
De : 13a - Saint Pierre
(24/2/2010 20:35) Re: Des palmiers en terre Canadienne

Re !


 


J'ai lu avec attention ta réponse, qui, par ailleur, est très complète et à laquelle j'adhère totalement.


 


De plus, je ne peux que faire le rapprochement avec cet entrain grandissant de la population pour les plantes ( je ne parle même pas de botanique, je parle de verdure ), d'où l'augmentation du nombre d'inscriptions sur ce site ces derniers temps.


 


Personnellement, habitant depuis 16 ans en ville, je me sens éttouffé et oppressé, je ne supporte plus ! Je veux sortir de là.... pourtant j'en ai encore pour au moins 12 ans.


 


Je fais aussi le rapprochement avec l'augmentation des troubles du sommeil, et des symptômes psychosomatiques dans la population.


 


Je ne pense pas que l'on peut vivre dans un monde totalement matériel, on a besoin de la nature, on a besoin de nos racines, sans elles on est perdu. Et là où l'homme a voulu dompter la nature, la nature a repris ses droits ( exemple : Nouvelle Orléans où on avait asséché le bayou )


 


Voilà, voilà

.
Profil photos
 
Page n°2/3  « 1 [2] 3 »
Imprimer le sujet 

En ligne :

En ligne :: 1 connecté(s) sur ce forum
Actuellement, il y a 1 connecté(s) en ligne. [ Administrateur ] [ Modérateur ]
1 Anonyme(s)
0 Membre(s) :

Rechercher

Mots clés :    
[ Recherche avancée ]

Permissions

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous ne pouvez pas voter.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
52683994 visites uniques depuis le 01/07/2004, 2038 aujourdhui et 1604 en cours.