| S'inscrire !
     
Page n°3/3  « 1 2 [3]
Imprimer le sujet 

david27
GardenBreizhien confirmé
Envois : 138
Inscrit le : 21/11/2006
De : eure(27)
(7/10/2007 10:34) Re: rusticité musa orinoco et rejets
bonjour
d'accord avec foye,prend bien soin de ton petit,vu la difficulté a avoir des rejets.
et merci pour la photo.
a+
Profil photos
 

palmierbret
GardenBreizhien impliqué
Envois : 320
Inscrit le : 29/10/2004
De : jardin perso côte nord bretagne (22)
(12/7/2010 6:22) Re: rusticité musa orinoco et rejets

Un bananier orinoco fructifiant en Corse :


 


http://www.leboncoin.fr/bricolage_jardinage/123837151.htm?ca=6_s


 


Fred

Profil photos
 

ryan
GardenBreizhien superactif
Envois : 2335
Inscrit le : 16/8/2007
De : Issor
(12/7/2010 9:57) Re: rusticité musa orinoco et rejets

Merci d'avoir déterré ce post qui avait du m'échapper et qui m'a bien fait rire sur la problématique des rejets:  Tous les bananiers rejettent s'ils ne font pas de reje c'est que ce ne sont pas des bananiers (ensete)De plus vous parlez de musa orinoco  mais il y en a 2  le normal et le dwarf  ..Je pense qu'il doit s'agir du dwarf  qui donne une banane anguleuse ,meilleure cuite que crue...Ce bananier a besoin de beaucoup de chaleur  pour prospérer ,il serait d'ailleurs interessant d'avoir un retour de nos amis bretons sur la culture de ce bananier ,qui est tout de même dans le top des plus rustiques bananiers vivriers... 

pyrénées atlantiques a quelques encablures de La Pierre St Martin
Profil photos
 

palmierbret
GardenBreizhien impliqué
Envois : 320
Inscrit le : 29/10/2004
De : jardin perso côte nord bretagne (22)
(12/7/2010 21:04) Re: rusticité musa orinoco et rejets

Ryan,


 


Je pense tout de même qu'il doit être difficile de mener un bananier vivrier à fruits en Bretagne, car, question températures, on est quand même assez loin de la Corse.


On arrivera certainement à les maintenir en vie en zone côtière, le long de la Manche ou de l'Atlantique, mais de là a ce qu'ils portent des bananes : la saison de végétation est courte et sans forte chaleur par rapport à la Corse.


Peut être peut on cultiver en Bretagne ces Musa dans des micro-sites très abrités, à condition de les planter contre des murs qui les protégeront du froid et des vents (c’est un soucis ici car il lacère les limbes constamment) tout en accumulant la chaleur.


Pour ce qui mon concerne, je vais planter d’ici une dizaine de jours deux Helen’s Hybrid dans mon jardin du Nord de la Bretagne, sans trop de conviction à vrai dire.


Pour info, j’ai perdu par des températures qui n’ont pas atteint -5°C un Musa sp Yunnan et un Musa balbisiana dont les graines venaient du Japon. Il est vrai que ces bananiers étaient très jeunes et sans aucune protection hivernale.


 


Frédéric


 

Profil photos
 

peroked
GardenBreizhien confirmé
Envois : 183
Inscrit le : 23/6/2007
De : Dinan
(12/7/2010 23:02) Re: rusticité musa orinoco et rejets

Perso je tente pour la deuxième année dwarf orinoco: si il avait plutôt pas mal poussé l'année dernière, cette année il n'a fait qu'une feuille et est en train d'en ouvrir une deuxième, on peut donc dire qu'il végète. Il n'a pas passé l'hiver dehors, je l'avais mis en pot et rentré à la maison, mais il a eu du mal en intérieur aussi (acariens). Je ne sais pas trop quoi en faire pour cet hiver, je crois bien que je vais le laisser dehors pour voir. J'ai le même problème avec hajaray et durhsay qui végètent aussi (D'ailleurs, j'ai mis une annonce pour mes hajaray si quelqu'un veut les tenter, sous abri à mon avis).


Par contre, le helen's marche très bien: _il est un peu plus sensible au froid/a l'humidité que basjoo en ce sens ou je perds chaque année un ou deux stipes alors que d'autres de même circonférence et sur la même souche passent l'hiver sans problème


_il est aussi un peu plus tardif au démarrage que basjoo (un mois/un mois et demi de retard environ) mais il rattrape basjoo chaque année


Pour helen's je dirai qu'il est tout à fait possible de le tenir et d'avoir une floraison en BZH (j'ai pas dit dans les Monts d'Arrée, faut pas exagérer non plus!) mais effectivement pour des bananes suffisament développer pour être mangeables, ça me paraît difficile, sauf peut être avec une fin d'hiver très douce et une floraison dès avril et des gelées très tardives_ un hiver complètement atypique, quoi.


 


 


 

Profil photos
 

ryan
GardenBreizhien superactif
Envois : 2335
Inscrit le : 16/8/2007
De : Issor
(13/7/2010 10:26) Re: rusticité musa orinoco et rejets

De toutes façons le musa Helen fait de tous petits régimes  ,l'intérêt de cette espèce reste avant tout décorative... Une chose importante maintenant pour tous ceux qui veulent tenter l'acclimatation à l'extérieur ne planter un bananier en terre que lorsque la souche est suffisamment résistante pour passer l'hiver en extérieur( tu en as fait l'amère expérience comme je l'ai faite aussi d'ailleurs car se sont des erreurs dues à notre impatience)


Comment savoir si une souche est suffisamment  résistante ? C'est tout simple :c'est lorsque la plante commence à rejeter ...J'ai ainsi presque une dizaine d'espèces qui prospèrent en pot...La prudence est de prélever un rejet  à garder en pot  avant la mise en terre de la souche...

pyrénées atlantiques a quelques encablures de La Pierre St Martin
Profil photos
 
Page n°3/3  « 1 2 [3]
Imprimer le sujet 

En ligne :

En ligne :: 4 connecté(s) sur ce forum
Actuellement, il y a 4 connecté(s) en ligne. [ Administrateur ] [ Modérateur ]
4 Anonyme(s)
0 Membre(s) :

Rechercher

Mots clés :    
[ Recherche avancée ]

Permissions

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous ne pouvez pas voter.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
50753217 visites uniques depuis le 01/07/2004, 1892 aujourdhui et 1487 en cours.