| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Historique d'une fiche de plante

Nom de la fiche : Hibiscus insularis [ voir la fiche correspondante ]

La fiche a été soumise pour la première fois le : 10/06/2012 23:11 par Oli
La dernière modification sur cette fiche date du : 10/06/2012 12:02

Modifications de lrey le 10/06/2012 12:02 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
Hibiscus insularis est endémique de l'île Phillip située dans le Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande. Cette espèce est fortement menacée dans son milieu naturel par le pâturage excessif des animaux domestiques. Depuis 1980 cet hibiscus fait partie d'un programme de protection très sévère et aujourd'hui sa population se rétablit lentement. C'est un arbuste au port dense, érigé, s'élargissant ensuite. Dans la nature, il peut atteindre 3 m 50 de haut et 3 de large, mais en culture, il sera plus petit. Comme beaucoup d'hibiscus, l'intérêt majeur de cet arbute est sa floraison abondante. Cette espèce n'étant pas rustique, elle sera réservée aux régions hors gels. Elle sera cultivée en pot et rentrée en serre tempérée en hiver.
description_generale
Hibiscus insularis est endémique de l'île Phillip située dans le Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande. Cette espèce est fortement menacée dans son milieu naturel par le pâturage excessif des animaux domestiques. Depuis 1980 cet hibiscus fait partie d'un programme de protection très sévère et aujourd'hui sa population se rétablit lentement.
C'est un arbuste au port dense, érigé, s'élargissant ensuite. Dans la nature, il peut atteindre 3 m 50 de haut et 3 de large, mais en culture, il sera plus petit. Comme beaucoup d'hibiscus, l'intérêt majeur de cet arbuste est sa floraison abondante.
Cette espèce n'étant pas rustique, elle sera réservée aux régions hors gels. Elle sera cultivée en pot et rentrée en serre tempérée en hiver.
floraison_commentaire
Fleur solitaire, en forme d'entonnoir de 6 à 9 cm de diamètre, à cinq pétales lâches, de couleur blanc crème et au coeur rouge foncé. En fânant, la fleur vire au rose mauve. Du centre de la fleur émerge une colonne d'étamines soudés. La floraison s'effectue tout au long de l'été et de l'automne.
floraison_commentaire
Fleur solitaire, en forme d'entonnoir de 6 à 9 cm de diamètre, à cinq pétales lâches, de couleur blanc crème et au cœur rouge foncé. En fanant, la fleur vire au rose mauve. Du centre de la fleur émerge une colonne d'étamines soudées. La floraison s'effectue tout au long de l'été et de l'automne.
sol_commentaire
Hibiscus insularis demande un sol léger, drainant, acide, riche et humifère. Notons que cette espèce supporte les embruns marins.
sol_commentaire
H. insularis demande un sol léger, drainant, acide, riche et humifère. Notons que cette espèce supporte les embruns marins.
vernaculaire_fr_1
Hibiscus de l' île Phillip
vernaculaire_fr_1
hibiscus de l' île Phillip
Modifications de Oli le 03/11/2011 11:31 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
Hibiscus insularis est endémique de l'île Phillip située dans le Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande. Cette espèce est fortement menacée dans son milieu naturel par le pâturage excessif des animaux domestiques. Depuis 1980 cet hibiscus fait partie d'un programme de protection très sévère et aujourd'hui sa population s'est bien rétablie. C'est un arbuste au port érigé s'élargissant ensuite. Dans la nature, il peut atteindre 3 m 50 de haut et 3 de large, mais en culture, il sera plus petit. Comme beaucoup d'hibiscus, l'intérêt majeur de cet arbute est sa floraison abondante. Cette espèce n'étant pas rustique, elle sera réservée aux régions hors gels. Elle sera cultivée en pot et rentrée en serre tempérée en hiver.
description_generale
Hibiscus insularis est endémique de l'île Phillip située dans le Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande. Cette espèce est fortement menacée dans son milieu naturel par le pâturage excessif des animaux domestiques. Depuis 1980 cet hibiscus fait partie d'un programme de protection très sévère et aujourd'hui sa population se rétablit lentement. C'est un arbuste au port dense, érigé, s'élargissant ensuite. Dans la nature, il peut atteindre 3 m 50 de haut et 3 de large, mais en culture, il sera plus petit. Comme beaucoup d'hibiscus, l'intérêt majeur de cet arbute est sa floraison abondante. Cette espèce n'étant pas rustique, elle sera réservée aux régions hors gels. Elle sera cultivée en pot et rentrée en serre tempérée en hiver.
floraison_commentaire
Fleur solitaire, en forme d'entonnoir, à cinq pétales lâches, de couleur blanc crème et au coeur rouge foncé. En fânant, la fleur vire au rose mauve. Du centre de la fleur émerge une colonne d'étamines soudés. La floraison s'effectue pratiquement tout au long de l'année.
floraison_commentaire
Fleur solitaire, en forme d'entonnoir de 6 à 9 cm de diamètre, à cinq pétales lâches, de couleur blanc crème et au coeur rouge foncé. En fânant, la fleur vire au rose mauve. Du centre de la fleur émerge une colonne d'étamines soudés. La floraison s'effectue tout au long de l'été et de l'automne.
multiplication_commentaire
Le semis est le moyen le plus facile de reproduire la plante. Bouturage.
multiplication_commentaire
Le semis au printemps est le moyen le plus facile de reproduire la plante, mais la plante met une dizaine d'années avant de produire les première fleurs. Boutures aoûtées en fin d'été.
sol_commentaire
Hibiscus insularis demande un sol léger, drainant, acide, riche et humifère.
sol_commentaire
Hibiscus insularis demande un sol léger, drainant, acide, riche et humifère. Notons que cette espèce supporte les embruns marins.
Modifications de Oli le 03/11/2011 11:12 :  [Cette modification a été approuvée]
attaques_commentaire
attaques_commentaire
Les pucerons, trips et cochenilles sont les principaux parasites. La fumagine peut apparaitre suite à l'attaque de pucerons et cochenilles.
description_generale
en formation
description_generale
Hibiscus insularis est endémique de l'île Phillip située dans le Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande. Cette espèce est fortement menacée dans son milieu naturel par le pâturage excessif des animaux domestiques. Depuis 1980 cet hibiscus fait partie d'un programme de protection très sévère et aujourd'hui sa population s'est bien rétablie. C'est un arbuste au port érigé s'élargissant ensuite. Dans la nature, il peut atteindre 3 m 50 de haut et 3 de large, mais en culture, il sera plus petit. Comme beaucoup d'hibiscus, l'intérêt majeur de cet arbute est sa floraison abondante. Cette espèce n'étant pas rustique, elle sera réservée aux régions hors gels. Elle sera cultivée en pot et rentrée en serre tempérée en hiver.
etalement
0.00
etalement
3.00
exposition
exposition
mi-ombre,lumière,soleil
feuillage_commentaire
feuillage_commentaire
Feuilles persistantes, simples, ovales, parfois faiblement trilobées, grossièrement crenelées.
feuillage_persistant
0
feuillage_persistant
1
floraison_commentaire
floraison_commentaire
Fleur solitaire, en forme d'entonnoir, à cinq pétales lâches, de couleur blanc crème et au coeur rouge foncé. En fânant, la fleur vire au rose mauve. Du centre de la fleur émerge une colonne d'étamines soudés. La floraison s'effectue pratiquement tout au long de l'année.
floraison_couleur
floraison_couleur
crème
fruit_commentaire
fruit_commentaire
Le fruit est une capsule déhiscente à maturité.
hauteur
0.00
hauteur
3.50
multiplication_commentaire
multiplication_commentaire
Le semis est le moyen le plus facile de reproduire la plante. Bouturage.
multiplication_type
multiplication_type
autre,bouture
sol_commentaire
sol_commentaire
Hibiscus insularis demande un sol léger, drainant, acide, riche et humifère.
vernaculaire_fr_1
vernaculaire_fr_1
Hibiscus de l' île Phillip

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
48332679 visites uniques depuis le 01/07/2004, 1885 aujourdhui et 1731 en cours.