| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Historique d'une fiche de plante

Nom de la fiche : Stevia rebaudiana [ voir la fiche correspondante ]

La fiche a été soumise pour la première fois le : 16/06/2012 18:33 par Elian
La dernière modification sur cette fiche date du : 16/06/2012 13:05

Modifications de lrey le 16/06/2012 13:05 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
La Stevia rebaudiana est un petit arbuste vivace, originaire d'Amérique du sud (Brésil & Paraguay) où elle est utilisée traditionnellement depuis des siècles par les indiens en tant qu'édulcorant et comme infusion aux vertus thérapeutiques. La plante pousse à l'état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride du Brésil jusqu'au nord du Mexique.
description_generale
Stevia rebaudiana est un petit arbuste vivace, originaire d'Amérique du sud (Brésil et Paraguay) où elle est utilisée traditionnellement depuis des siècles par les indiens en tant qu'édulcorant et comme infusion aux vertus thérapeutiques. La plante pousse à l'état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride du Brésil jusqu'au nord du Mexique.
divers_commentaire
La stévia est récoltée pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les indiens Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14). Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
divers_commentaire
La stévia est récoltée pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les indiens Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis.
D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de Stevia rebaudiana : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14).
Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
fruit_commentaire
Les fruits sont insignifiants
fruit_commentaire
Les fruits sont insignifiants.
multiplication_commentaire
Elle se bouture facilement en toute saison et se transplante en même temps que les tomates, étant sensible aux températures inférieures à 10 °C. Elle pousse aussi bien en terre qu'en pot. Les feuilles sont plutôt à récolter en automne, période où la concentration en stévioside (agent sucrant) est la plus forte.
multiplication_commentaire
Elle se bouture facilement en toute saison et se transplante en même temps que les tomates, étant sensible aux températures inférieures à 10°C. Elle pousse aussi bien en terre qu'en pot. Les feuilles sont plutôt à récolter en automne, période où la concentration en stévioside (agent sucrant) est la plus forte.
vernaculaire_fr_1
Stévia
vernaculaire_fr_1
stévia
vernaculaire_fr_2
Chanvre d'eau
vernaculaire_fr_2
chanvre d'eau
Modifications de Elian le 05/10/2011 19:43 :  [Cette modification a été approuvée]
graine_commentaire
Les graines sont de petites akènes facilement dispersées par le vent grâce à leur aigrette duveteuse. La germination des graines étant faible, il est plus efficace de replanter des boutures achetées chez un pépiniériste en demandant des plants à forte teneur en stévoïdes.
graine_commentaire
Les graines sont de petites akènes facilement dispersées par le vent grâce à leur aigrette duveteuse. La germination des graines étant faible, il est plus efficace de replanter des boutures achetées chez un pépiniériste en demandant des plants à forte teneur en stévoïdes (ou en pratiquant soi même le bouturage).
Modifications de Elian le 05/10/2011 19:36 :  [Cette modification a été approuvée]
divers_commentaire
La stévia est cultivé pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14). Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
divers_commentaire
La stévia est récoltée pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les indiens Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14). Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
temperature_defoliation
-10.0
temperature_defoliation
10.0
vernaculaire_fr_3
vernaculaire_fr_3
Eupatorium rebaudianum Bertoni
Modifications de Elian le 05/10/2011 18:58 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
La Stevia rebaudiana est un petit arbuste vivace, originaire d'Amérique du sud (Brésil & Paraguay)où il est utilisé traditionnellement depuis des siècles par les indiens guarani en tant qu'édulcorant et comme infusion aux vertus thérapeutiques. La plante pousse à l'état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride du Brésil jusqu'au nord du Mexique.
description_generale
La Stevia rebaudiana est un petit arbuste vivace, originaire d'Amérique du sud (Brésil & Paraguay) où elle est utilisée traditionnellement depuis des siècles par les indiens en tant qu'édulcorant et comme infusion aux vertus thérapeutiques. La plante pousse à l'état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride du Brésil jusqu'au nord du Mexique.
divers_commentaire
La stévia est cultivé pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14. Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
divers_commentaire
La stévia est cultivé pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14). Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
Modifications de Elian le 05/10/2011 18:53 :  [Cette modification a été approuvée]
attaques_commentaire
Peu de parasites en dehors des aleurodes. Risque de pourrissement en cas de trop forte humidité.
attaques_commentaire
Peu de parasites connus en dehors des aleurodes. Risque de pourrissement en cas de trop forte humidité.
divers_commentaire
La stévia est cultivé pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis.
divers_commentaire
La stévia est cultivé pour servir d'édulcorant dès l'époque précolombienne par les Guaraní. Elle est aujourd’hui cultivé et utilisé à grande échelle dans de nombreux pays d'Amérique du Sud et d'Extrême-Orient. Elle représente une part importante des édulcorants consommés au Japon et en Australie. Des extraits de la plante n’ont été autorisés qu’en août 2008 en Suisse et en décembre 2008 aux États-Unis. D'un point de vue légal, le parlement européen s'est prononcé contre l'autorisation de mise sur le marché de « Stevia rebaudiana Bertoni : plantes et feuilles séchées » en tant que nouvel aliment ou nouvel ingrédient alimentaire (conformément au règlement CE no 258/97 du Parlement européen et du Conseil, dans le Journal officiel des Communautés européennes, no L 6, 22/02/2000, p. 14. Pour sa part, la France a autorisé l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire. (Arrêté du 8 janvier 2010 inscrit au Journal officiel de la République française du 15 janvier 2010).
floraison_commentaire
Les petites fleurs blanches à 6 pétales apparaissent sur des têtes en ombelle indéfinies. Elle est auto-stérile et son pollen peut s'avérer allergisant.
floraison_commentaire
Les petites fleurs blanches à 6 pétales en étoile apparaissent sur des têtes en ombelle indéfinies. Elle sont auto-stérile et leur pollen peut s'avérer allergisant.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
48862163 visites uniques depuis le 01/07/2004, 1113 aujourdhui et 1112 en cours.