| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Historique d'une fiche de plante

Nom de la fiche : Gossypium herbaceum [ voir la fiche correspondante ]

La fiche a été soumise pour la première fois le : 22/03/2006 13:22 par fredfran
La dernière modification sur cette fiche date du : 31/03/2006 08:22

Modifications de lrey le 31/03/2006 08:22 :  [Cette modification a été approuvée]
Modifications de lrey le 22/03/2006 23:00 :  [Cette modification a été approuvée]
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:59 :  [Cette modification a été approuvée]
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:57 :  [Cette modification a été approuvée]
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:57 :  [Cette modification a été approuvée]
attaques_commentaire
Sensible au puceron, et en particulier au puceron qui tire son nom du cotonnier, Aphis gossypii. Sensible à de nombreux pathogènes, acariens, virus, bactéries, champignons, d'où l'utilisation massive de pesticides pour sa culture.
attaques_commentaire
Cette plante est sensible au puceron, et en particulier au puceron qui tire son nom du cotonnier, Aphis gossypii. Cet arbuste est également sensible à de nombreux pathogènes, acariens, virus, bactéries, champignons, d'où (malheureusement) l'utilisation massive de pesticides pour sa culture.
divers_commentaire
Généralités sur le genre : L'aire d'origine du genre Gossypium reste relativement énigmatique. (Il faudrait peut-être trouver cette origine en Afrique... Quoiqu'il en soit le genre devait déjà prospérer avant même la formation des continents actuels.) Mais les cotonnier cultivés auraient une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (on estime qu'elle représente 90% du volume de culture du genre Gossypium, ceci s'expliquant probablement par sa forte productivité.) tandis que G. barbadense, cultivée en Egypte, donne les plus belles fibres de coton.

Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelles, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonnier de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.

divers_commentaire
Généralités sur le genre : L'aire d'origine du genre Gossypium reste relativement énigmatique. (Il faudrait peut-être trouver cette origine en Afrique... Quoiqu'il en soit le genre devait déjà prospérer avant même la formation des continents actuels.) Mais les cotonnier cultivés auraient une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (on estime qu'elle représente 90% du volume de culture du genre Gossypium, ceci s'expliquant probablement par sa forte productivité.) tandis que G. barbadense, cultivée en Egypte, donne les plus belles fibres de coton.

Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelle, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonniers de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.

graine_commentaire
La graine du cotonnier est bien sur son intéret principal d'un point de vue économique. Les graines sont entourées de longues fibres, le coton. Une fois le coton récoltées, on tire des graines une huile dont le consommation au plan mondial est très importante.
graine_commentaire
La graine du cotonnier est bien sur son intéret principal d'un point de vue économique. Les graines sont entourées de longues fibres, le coton. Une fois le coton récolté, on tire des graines une huile dont la consommation au plan mondial est très importante.
temperature_letale
5.0
temperature_letale
2.0
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:48 :  [Cette modification a été approuvée]
fruit_commentaire
Le fruit du cotonnier a peu d'intéret, sinon qu'il s'ouvre à maturité pour exposer les graines fibreuses.
fruit_commentaire
Le fruit du cotonnier est une capsule, verte puis brunâtre, s'ouvrant à maturité pour exposer les graines entourées de fibres blanches, le coton.
multiplication_commentaire
Le semis est très facile, les graines lèvent bien et en moins d'une semaine si elles ont chaleur et humidité.
multiplication_commentaire
Le semis est très facile, les graines lèvent bien et rapidement (parfois moins d'une semaine) si elles sont exposées à chaleur et une humidité suffisantes.
sol_commentaire
Le cotonnier n'est pas difficile sur la composition du sol du moment qu'il est bien drainant.
sol_commentaire
Le cotonnier n'est pas difficile sur la composition du sol, pourvu qu'il soit bien drainant.
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:38 :  [Cette modification a été approuvée]
feuillage_commentaire
feuillage_commentaire
Cette espèce possède des feuilles assez profondément lobées, trilobées ou palmées, persistantes dans les zones de culture suffisament chaudes. Le pétiole est relativement long, et de couleur vert-rougeâtre.
floraison_commentaire
Fleurs de couleurs ivoire apparaissant en fin d'été. Ces fleurs ressemblent un peu à celle de l'hibiscus, qui appartient également à la famille des Malvaceae.
floraison_commentaire
Les fleurs sont de couleur jaune-ivoire et apparaissent généralement en fin d'été sous les climats tempérés. Elles prennent souvent une teinte rosée avec l'âge. L'aspect de ces fleurs trahit nettement la parenté de l'espèce avec d'autres membres de la famille des Malvaceae, comme les hibiscus.
Modifications de lrey le 22/03/2006 22:19 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
Gossypium herbaceum est beaucoup mieux connue sous l'appelation de cotonnier, bien que l'espèce ne possède pas l'exclusivité de ce nom vernaculaire. Cet arbuste de croissance rapide appartient à la famille des Malvaceae (hibiscus, abutilons, lavatères, ...)
description_generale
Gossypium herbaceum est beaucoup mieux connue sous l'appelation de cotonnier, bien que l'espèce ne possède pas l'exclusivité de ce nom vernaculaire. Cet arbuste de croissance rapide et de courte durée de vie appartient à la famille des Malvaceae. (hibiscus, abutilons, lavatères, ...) Il peut mesurer jusqu'à 1,5 m de hauteur environ, possède un feuillage trilobé ou palmé, des fleurs jaunes rappelant celles du genre Hibiscus, et produit des capsules s’ouvrant à maturité, et qui laissent apparaître des fibres, le coton.
Modifications de lrey le 22/03/2006 21:57 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (> 90%, très productive). G. barbadense cultivée en Egypte donne les plus belles fibres de coton.
description_generale
Gossypium herbaceum est beaucoup mieux connue sous l'appelation de cotonnier, bien que l'espèce ne possède pas l'exclusivité de ce nom vernaculaire. Cet arbuste de croissance rapide appartient à la famille des Malvaceae (hibiscus, abutilons, lavatères, ...)
divers_commentaire
Généralités sur le genre : L'aire d'origine du genre Gossypium reste relativement énigmatique. (Il faudrait peut-être trouver cette origine en Afrique... Quoiqu'il en soit le genre devait déjà prospérer avant même la formation des continents actuels.) Mais les cotonnier cultivés auraient une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans.

Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelles, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonnier de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.

divers_commentaire
Généralités sur le genre : L'aire d'origine du genre Gossypium reste relativement énigmatique. (Il faudrait peut-être trouver cette origine en Afrique... Quoiqu'il en soit le genre devait déjà prospérer avant même la formation des continents actuels.) Mais les cotonnier cultivés auraient une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (on estime qu'elle représente 90% du volume de culture du genre Gossypium, ceci s'expliquant probablement par sa forte productivité.) tandis que G. barbadense, cultivée en Egypte, donne les plus belles fibres de coton.

Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelles, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonnier de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.

hauteur
1.00
hauteur
1.50
Modifications de lrey le 22/03/2006 21:51 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
L'origine du genre Gossypium reste une énigme (Afrique ? le genre est très ancien, avant la formation des continents actuels). Mais les cotonnier cultivés aurait une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (> 90%, très productive). G. barbadense cultivée en Egypte donne les plus belles fibres de coton.
description_generale
L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (> 90%, très productive). G. barbadense cultivée en Egypte donne les plus belles fibres de coton.
divers_commentaire
Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelles, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonnier de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.
divers_commentaire
Généralités sur le genre : L'aire d'origine du genre Gossypium reste relativement énigmatique. (Il faudrait peut-être trouver cette origine en Afrique... Quoiqu'il en soit le genre devait déjà prospérer avant même la formation des continents actuels.) Mais les cotonnier cultivés auraient une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans.

Le cotonnier aime la chaleur, le soleil, et est très sensible au froid (les jeunes plants meurent à +10°). On peut le cultiver en pot, mais vu que ses racines prennent vite une imporance considérable, il faut le rempoter tous les mois si on veut le voir croitre. Et le cotonnier pousse vite, très vite ! Dans nos régions, mieux vaut le cultiver en annuelles, en semant vers juin suivant les régions. Le cotonnier peut résister à de fortes sécheresses, mais poussera bien plus vite avec beaucoup d'eau. D'où l'irrigation forcenée des champs de cotonnier de l'ex-URSS, et ses conséquences écologiques désastreuses sur la mer d'Aral.

vernaculaire_en_1
vernaculaire_en_1
cotton plant
vernaculaire_fr_1
Cotonnier
vernaculaire_fr_1
cotonnier
Modifications de fredfran le 22/03/2006 13:26 :  [Cette modification a été approuvée]
categorie
arbuste,indéterminé,vivace
categorie
arbuste,vivace
description_generale
L'origine du genre Gossypium reste une énigme (Afrique ? le genre est très ancien, avant la formation des continents actuels). Mais les cotonnier cultivés aurait une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hisutum est la plus cultivée au monde (> 90%, très productive). G. barbadense cultivée en Egypte donne les plus belles fibres de coton.
description_generale
L'origine du genre Gossypium reste une énigme (Afrique ? le genre est très ancien, avant la formation des continents actuels). Mais les cotonnier cultivés aurait une double origine, l'Inde et l'Amérique du Sud. Le genre comporterait 30 à 50 espèces sauvages. Quatre de ces espèces (G. arboreum, G. herbaceum, G. barbadense, G. hirsutum) sont cultivées dans les pays chauds pour la production de coton (40% du textile), et le cotonnier serait utilisé par l'homme depuis 5000 ans. L'espèce G. hirsutum est la plus cultivée au monde (> 90%, très productive). G. barbadense cultivée en Egypte donne les plus belles fibres de coton.
temperature_defoliation
0.0
temperature_defoliation
10.0

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2014 - Mention légales - Contact
46681033 visites uniques depuis le 01/07/2004, 370 aujourdhui et 369 en cours.
Autres sites d'information nature : Tous les fruits | Plantes et botanique