| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Historique d'une fiche de plante

Nom de la fiche : Quercus trojana [ voir la fiche correspondante ]

La fiche a été soumise pour la première fois le : 23/07/2009 17:04 par Oli
La dernière modification sur cette fiche date du : 11/12/2011 15:41

Modifications de Oli le 11/12/2011 15:41 :  [Cette modification a été approuvée]
divers_commentaire
Il existe les sous-espèces suivantes :
  • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
  • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
  • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement concaves, aux dents plus grandes et nettement acuminées.
  • Q. trojana 'Podgorica' Est une sélection Belge réalisée par André Charlier.
Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
divers_commentaire
Il existe les sous-espèces suivantes :
  • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
  • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
  • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement concaves, aux dents plus grandes et nettement acuminées.
  • Q. trojana 'Podgorica' - Est une sélection Belge réalisée par André Charlier.
Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
Modifications de Oli le 11/12/2011 15:39 :  [Cette modification a été approuvée]
divers_commentaire
Il existe les sous-espèces suivantes :
  • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
  • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
  • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement concaves, aux dents plus grandes et nettement acuminées.
  • Q. trojana 'Podgorica' Est une sélection Belge réalisée par André Charlier. Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
  • divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement concaves, aux dents plus grandes et nettement acuminées.
    • Q. trojana 'Podgorica' Est une sélection Belge réalisée par André Charlier.
    Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
    Modifications de Oli le 11/12/2011 15:37 :  [Cette modification a été approuvée]
    divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement enroulées.
    Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
    divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement concaves, aux dents plus grandes et nettement acuminées.
  • Q. trojana 'Podgorica' Est une sélection Belge réalisée par André Charlier. Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
  • multiplication_type
    greffe,semis
    multiplication_type
    greffe
    Modifications de lrey le 23/07/2009 22:20 :  [Cette modification a été approuvée]
    divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement enroulées.

    Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
    divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement enroulées.
    Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
    vernaculaire_en_1
    vernaculaire_en_1
    Macedonian oak
    vernaculaire_fr_1
    Chêne de Troie
    vernaculaire_fr_1
    chêne de Troie
    vernaculaire_fr_2
    Chêne de Macédoine
    vernaculaire_fr_2
    chêne de Macédoine
    Modifications de lrey le 23/07/2009 22:20 :  [Cette modification a été approuvée]
    attaques_commentaire
    Aucuns parasites ni maladies à signaler.
    attaques_commentaire
    Aucun parasite ou maladie spécifique à signaler.
    description_generale
    Appelé autrefois Quercus macedonica, Q. trojana est originaire de l'Albanie, du sud-ouest de l'Italie, de la Grèce, de l'ex Yougoslavie et de la Turquie où il est cependant rare. On l'y rencontre sur des terrains assez variés, calcaires et secs à des altitudes variant de 0 à 1.800 m. De croissance rapide, du moins en jeunesse, il finit par former un arbre d'une quinzaine de mètres de haut, au port pyramidal, étroit. Avec l'âge, la couronne s'arrondit. Son écorce est brun grisâtre et très fissurée. En jeunesse, elle présente des crevasses orangées. Les rameaux sont légèrement velus, brun verdâtre, devanant glabres et brunâtres par la suite. Les bourgeons sont très petits (2 mm de longs), ovoïdes. Les bourgeons terminaux sont accompagnés de stipules persistantes.
    description_generale
    Quercus trojana, appelé autrefois Q. macedonica, est originaire de l'Albanie, du sud-ouest de l'Italie, de la Grèce, de l'ex-Yougoslavie et de la Turquie où il est cependant rare. On l'y rencontre sur des terrains assez variés, calcaires et secs à des altitudes variant de 0 à 1800 m. De croissance rapide, du moins en jeunesse, il finit par former un arbre d'une quinzaine de mètres de hauteur, au port pyramidal, étroit. Avec l'âge, la couronne s'arrondit. Son écorce est brun-grisâtre et très fissurée. Lorsque l'arbre est jeune, elle présente des crevasses orangées. Les rameaux sont légèrement velus, brun-verdâtres, devenant glabres et brunâtres par la suite. Les bourgeons sont très petits (2 mm de longs), ovoïdes. Les bourgeons terminaux sont accompagnés de stipules persistantes.
    divers_commentaire
    Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890. Il existe les sous-espèces suivantes : Q. trojana ssp. euboica qui est endémique à l'île d'Eubée en Grèce et qui est arbustive. Q. trojana ssp. yaltirihii qu'on trouve dans le sue-est de la Turquie et qui présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces. On peut trouvé parfois le cultivar suivant : Q. trojana 'Fragno' qui présente des feuilles légèrement enroulées.
    divers_commentaire
    Il existe les sous-espèces suivantes :
    • Q. trojana ssp. euboica - Endémique de l'île d'Eubée en Grèce, arbustif.
    • Q. trojana ssp. yaltirihii - On ne le trouve que dans le sud-est de la Turquie. Présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces.
    On peut également trouver parfois le cultivar suivant :
    • Q. trojana 'Fragno' - Présente des feuilles légèrement enroulées.

    Note - Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890.
    feuillage_commentaire
    Les feuilles sont simples, caduques, mais persistent longtemps sur l'arbre. Elles sont coriaces, oblongues à oblongue-lancéolée, longues de 3 à 10 cm et larges de 1,5 à 5 cm. Le sommet est aigu ou acuminé.Le bord ondulé porte de 4 à 7 paires de dents peu profondes. Au débourrement les deux côtés sont pubescents. Par la suite la face supérieure devient glabre et luisante. Le dessous gardant toujours quelques poils épars. Le pétiole est court (2 à 8 mm) et cannelé.
    feuillage_commentaire
    Les feuilles sont simples, caduques, mais persistent longtemps sur l'arbre. Elles sont coriaces, oblongues à oblongue-lancéolée, longues de 3 à 10 cm et larges de 1,5 à 5 cm. Le sommet est aigu ou acuminé. Le bord ondulé porte de 4 à 7 paires de dents peu profondes. Au débourrement, les deux côtés sont pubescents. Par la suite la face supérieure devient glabre et luisante. Le dessous gardant toujours quelques poils épars. Le pétiole est court (2 à 8 mm) et cannelé.
    floraison_commentaire
    Les fleurs jaune verdâtre apparaissent en mai, les femelles à l'aisselle des feuilles.
    floraison_commentaire
    Les fleurs jaune-verdâtre apparaissent en mai, les femelles à l'aisselle des feuilles.
    multiplication_type
    autre,greffe
    multiplication_type
    greffe,semis
    temperature_defoliation
    0.0
    temperature_defoliation
    -16.0
    Modifications de Oli le 18/07/2009 15:58 :  [Cette modification a été approuvée]
    divers_commentaire
    Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890. Il existe la variété suivante : Q. trojana var. euboica qui est endémique à l'île d'Eubée en Grèce. On peut trouvé parfois le cultivar suivant : Q. trojana 'Fragno' qui présente des feuilles légèrement enroulées.
    divers_commentaire
    Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890. Il existe les sous-espèces suivantes : Q. trojana ssp. euboica qui est endémique à l'île d'Eubée en Grèce et qui est arbustive. Q. trojana ssp. yaltirihii qu'on trouve dans le sue-est de la Turquie et qui présente des rameaux pubescents ainsi que des feuilles adultes pubescentes sur les deux faces. On peut trouvé parfois le cultivar suivant : Q. trojana 'Fragno' qui présente des feuilles légèrement enroulées.
    Modifications de Oli le 18/07/2009 15:48 :  [Cette modification a été approuvée]
    attaques_commentaire
    attaques_commentaire
    Aucuns parasites ni maladies à signaler.
    description_generale
    Quercus trojana est originaire de l'Albanie, du sud-ouest de l'Italie, de la Grèce, de l'ex Yougoslavie et de la Turquie où il est cependant rare. On l'y rencontre sur des terrains assez variés, calcaires et secs à des altitudes variant de 0 à 1.800 m. De croissance rapide, du moins en jeunesse, il finit par former un arbre d'une quinzaine de mètres de haut, au port pyramidal, étroit. Avec l'âge, la couronne s'arrondit. Son écorce est brun grisâtre et très fissurée. En jeunesse, elle présente des crevasses orangées. Les rameaux sont légèrement velus, brun verdâtre, devanant glabres et brunâtres par la suite. Les bourgeons sont très petits (2 mm de longs), ovoïdes. Les bourgeons terminaux sont accompagnés de stipules persistantes.
    description_generale
    Appelé autrefois Quercus macedonica, Q. trojana est originaire de l'Albanie, du sud-ouest de l'Italie, de la Grèce, de l'ex Yougoslavie et de la Turquie où il est cependant rare. On l'y rencontre sur des terrains assez variés, calcaires et secs à des altitudes variant de 0 à 1.800 m. De croissance rapide, du moins en jeunesse, il finit par former un arbre d'une quinzaine de mètres de haut, au port pyramidal, étroit. Avec l'âge, la couronne s'arrondit. Son écorce est brun grisâtre et très fissurée. En jeunesse, elle présente des crevasses orangées. Les rameaux sont légèrement velus, brun verdâtre, devanant glabres et brunâtres par la suite. Les bourgeons sont très petits (2 mm de longs), ovoïdes. Les bourgeons terminaux sont accompagnés de stipules persistantes.
    etalement
    0.00
    etalement
    12.00
    exposition
    lumière,soleil
    exposition
    mi-ombre,lumière,soleil
    floraison_commentaire
    floraison_commentaire
    Les fleurs jaune verdâtre apparaissent en mai, les femelles à l'aisselle des feuilles.
    fruit_commentaire
    Le fruit est un gland ovoïde long de 2,7 à 4,5 cm et de 1,8 à 2 cm de large. Seul ou par 2, sur un court pédoncule, leur maturation est bisannuelle. La cupule recouvre entre la moitié et les 2/3 du glands. Notons que cette espèce fructifie relativement jeune.
    fruit_commentaire
    Le fruit est un gland ovoïde long de 2,7 à 4 cm et de 1,8 à 2 cm de large. Seul ou par 2, sur un court pédoncule, leur maturation est bisannuelle. La cupule recouvre entre la moitié et les 2/3 du glands. Notons que cette espèce fructifie relativement jeune.
    temperature_letale
    0.0
    temperature_letale
    -20.0
    vernaculaire_fr_1
    vernaculaire_fr_1
    Chêne de Troie
    vernaculaire_fr_2
    vernaculaire_fr_2
    Chêne de Macédoine
    vernaculaire_fr_3
    vernaculaire_fr_3
    Macedonian oak
    Modifications de Oli le 18/07/2009 15:34 :  [Cette modification a été approuvée]
    description_generale
    en formation
    description_generale
    Quercus trojana est originaire de l'Albanie, du sud-ouest de l'Italie, de la Grèce, de l'ex Yougoslavie et de la Turquie où il est cependant rare. On l'y rencontre sur des terrains assez variés, calcaires et secs à des altitudes variant de 0 à 1.800 m. De croissance rapide, du moins en jeunesse, il finit par former un arbre d'une quinzaine de mètres de haut, au port pyramidal, étroit. Avec l'âge, la couronne s'arrondit. Son écorce est brun grisâtre et très fissurée. En jeunesse, elle présente des crevasses orangées. Les rameaux sont légèrement velus, brun verdâtre, devanant glabres et brunâtres par la suite. Les bourgeons sont très petits (2 mm de longs), ovoïdes. Les bourgeons terminaux sont accompagnés de stipules persistantes.
    divers_commentaire
    divers_commentaire
    Cette espèce ne fut décrite qu'en 1839 et introduite en Angleterre en 1890. Il existe la variété suivante : Q. trojana var. euboica qui est endémique à l'île d'Eubée en Grèce. On peut trouvé parfois le cultivar suivant : Q. trojana 'Fragno' qui présente des feuilles légèrement enroulées.
    feuillage_commentaire
    feuillage_commentaire
    Les feuilles sont simples, caduques, mais persistent longtemps sur l'arbre. Elles sont coriaces, oblongues à oblongue-lancéolée, longues de 3 à 10 cm et larges de 1,5 à 5 cm. Le sommet est aigu ou acuminé.Le bord ondulé porte de 4 à 7 paires de dents peu profondes. Au débourrement les deux côtés sont pubescents. Par la suite la face supérieure devient glabre et luisante. Le dessous gardant toujours quelques poils épars. Le pétiole est court (2 à 8 mm) et cannelé.
    floraison_couleur
    floraison_couleur
    vert
    fruit_commentaire
    fruit_commentaire
    Le fruit est un gland ovoïde long de 2,7 à 4,5 cm et de 1,8 à 2 cm de large. Seul ou par 2, sur un court pédoncule, leur maturation est bisannuelle. La cupule recouvre entre la moitié et les 2/3 du glands. Notons que cette espèce fructifie relativement jeune.
    hauteur
    0.00
    hauteur
    15.00
    multiplication_commentaire
    multiplication_commentaire
    Semis. Greffe.
    multiplication_type
    multiplication_type
    autre,greffe
    sol_commentaire
    sol_commentaire
    Ce chêne apprécie particulièrement les sols calcaires et secs voir très secs.

    Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
    48862221 visites uniques depuis le 01/07/2004, 1171 aujourdhui et 1170 en cours.