| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Historique d'une fiche de plante

Nom de la fiche : Abies bracteata [ voir la fiche correspondante ]

La fiche a été soumise pour la première fois le : 05/10/2009 14:53 par Ascalaphe
La dernière modification sur cette fiche date du : 05/10/2009 15:30

Modifications de lrey le 05/10/2009 15:30 :  [Cette modification a été approuvée]
attaques_commentaire
Comme tous les sapins, Abies bracteata peut être sujet à des maladies cryptogamiques (chancres, armillaires). Il semble relativement résistant à la pollution urbaine.
attaques_commentaire
Comme tous les sapins, Abies bracteata peut être sujet à des maladies cryptogamiques (chancres, armillaires). Il semble relativement résistant à la pollution urbaine.
description_generale
Abies bracteata est un sapin de moyenne à grande taille endémique de la chaîne de montagnes côtière de Santa Lucia, dans le comté de Monterey, en Californie. On le trouve sur les ubacs et dans les fonds de vallées humides et frais, à des altitudes comprises entre 200 et 1600 m. Découvert par Thomas Coulter en 1831, il fut introduit en culture peu après ; on le considère depuis comme le sapin le plus rare au monde. S’il peut atteindre 30 m dans son milieu naturel, il restera généralement de taille plus modeste en culture. Sa croissance est moyenne ; son écorce brun-rougeâtre, d’abord lisse, se crevasse en écailles en vieillissant.
description_generale
Abies bracteata est un sapin de moyenne à grande taille endémique de la chaîne de montagnes côtière de Santa Lucia, dans le comté de Monterey, en Californie. On le trouve sur les ubacs et dans les fonds de vallées humides et frais, à des altitudes comprises entre 200 et 1600 m. Découvert par Thomas Coulter en 1831, il fut introduit en culture peu après ; on le considère depuis comme le sapin le plus rare au monde. S’il peut atteindre 30 m dans son milieu naturel, il restera généralement de taille plus modeste en culture. Sa croissance est moyenne ; son écorce brun-rougeâtre, d’abord lisse, se crevasse en écailles en vieillissant.
divers_commentaire
Ce sapin étant rare en culture et très peu utilisé en foresterie, sa rusticité est encore mal connue. Si son origine géographique incite à la prudence, des observations effectuées en Angleterre confirment sa bonne tenue au froid jusqu’à -12 °C au moins, ce qui en fait un conifère très intéressant à acclimater dans les régions où les hivers ne sont pas trop rudes. Cependant, il ne semble se plaire que sous des climats océaniques ou méditerranéens d’altitude, avec des hivers humides et des étés tempérés.
divers_commentaire
Ce sapin étant rare en culture et très peu utilisé en foresterie, sa rusticité est encore mal connue. Si son origine géographique incite à la prudence, des observations effectuées en Angleterre confirment sa bonne tenue au froid jusqu’à -12°C au moins, ce qui en fait un conifère très intéressant à acclimater dans les régions où les hivers ne sont pas trop rudes. Cependant, il ne semble se plaire que sous des climats océaniques ou méditerranéens d’altitude, avec des hivers humides et des étés tempérés.
feuillage_commentaire
Les aiguilles vert sombre atteignent 5 cm et leur extrémité est très pointue, de ce fait le sapin de Santa Lucia est une des seules espèces du genre à avoir des aiguilles réellement piquantes. Leur face supérieure est brillante, leur face inférieure est mate et parcourue sur toute sa longueur par deux bandes argentées. Les aiguilles sont implantées latéralement en deux rangs, ce qui donne aux rameaux un aspect plumeux.
feuillage_commentaire
Les aiguilles vert-sombre atteignent 5 cm et leur extrémité est très pointue, de ce fait le sapin de Santa Lucia est une des seules espèces du genre à avoir des aiguilles réellement piquantes. Leur face supérieure est brillante, leur face inférieure est mate et parcourue sur toute sa longueur par deux bandes argentées. Les aiguilles sont implantées latéralement en deux rangs, ce qui donne aux rameaux un aspect plumeux.
floraison_commentaire
L’arbre est monoïque, la floraison intervient en mai et présente peu d’intérêt. Les fleurs mâles sont jaunâtres et les fleurs femelles, concentrées au niveau de la cime, vert clair.
floraison_commentaire
L’arbre est monoïque, la floraison intervient en mai et présente peu d’intérêt. Les fleurs mâles sont jaunâtres et les fleurs femelles, concentrées au niveau de la cime, vert-clair.
fruit_commentaire
Le fruit est un cône érigé et trapu d’une dizaine de centimètres de hauteur, de couleur brun clair à maturité. Ses écailles sont ornées de longues bractées lui procurant une singulière apparence hérissée, ce qui a valu son nom à l’espèce.
fruit_commentaire
Le fruit est un cône érigé et trapu d’une dizaine de centimètres de hauteur, de couleur brun-clair à maturité. Ses écailles sont ornées de longues bractées lui procurant une singulière apparence hérissée, ce qui a valu son nom à l’espèce.
vernaculaire_en_1
vernaculaire_en_1
bristlecone fir
Modifications de Ascalaphe le 24/09/2009 22:16 :  [Cette modification a été approuvée]
description_generale
Abies bracteata est un sapin de moyenne à grande taille endémique de la chaîne de montagnes côtière de Santa Lucia, dans le comté de Monterey, en Californie. On le trouve sur les ubacs et dans les fonds de vallées humides et frais, à des altitudes comprises entre 200 et 1600 m. Découvert par Thomas Coulter au début du XIXème siècle, il fut introduit en culture peu après ; on le considère depuis comme le sapin le plus rare au monde. S’il peut atteindre 30 m dans son milieu naturel, il restera généralement de taille plus modeste en culture. Sa croissance est moyenne ; son écorce brun-rougeâtre, d’abord lisse, se crevasse en écailles en vieillissant.
description_generale
Abies bracteata est un sapin de moyenne à grande taille endémique de la chaîne de montagnes côtière de Santa Lucia, dans le comté de Monterey, en Californie. On le trouve sur les ubacs et dans les fonds de vallées humides et frais, à des altitudes comprises entre 200 et 1600 m. Découvert par Thomas Coulter en 1831, il fut introduit en culture peu après ; on le considère depuis comme le sapin le plus rare au monde. S’il peut atteindre 30 m dans son milieu naturel, il restera généralement de taille plus modeste en culture. Sa croissance est moyenne ; son écorce brun-rougeâtre, d’abord lisse, se crevasse en écailles en vieillissant.
Modifications de Ascalaphe le 24/09/2009 22:14 :  [Cette modification a été approuvée]
exposition
mi-ombre,lumière,soleil
exposition
lumière,soleil
Modifications de Ascalaphe le 24/09/2009 22:12 :  [Cette modification a été approuvée]
attaques_commentaire
attaques_commentaire
Comme tous les sapins, Abies bracteata peut être sujet à des maladies cryptogamiques (chancres, armillaires). Il semble relativement résistant à la pollution urbaine.
description_generale
en construction
description_generale
Abies bracteata est un sapin de moyenne à grande taille endémique de la chaîne de montagnes côtière de Santa Lucia, dans le comté de Monterey, en Californie. On le trouve sur les ubacs et dans les fonds de vallées humides et frais, à des altitudes comprises entre 200 et 1600 m. Découvert par Thomas Coulter au début du XIXème siècle, il fut introduit en culture peu après ; on le considère depuis comme le sapin le plus rare au monde. S’il peut atteindre 30 m dans son milieu naturel, il restera généralement de taille plus modeste en culture. Sa croissance est moyenne ; son écorce brun-rougeâtre, d’abord lisse, se crevasse en écailles en vieillissant.
divers_commentaire
divers_commentaire
Ce sapin étant rare en culture et très peu utilisé en foresterie, sa rusticité est encore mal connue. Si son origine géographique incite à la prudence, des observations effectuées en Angleterre confirment sa bonne tenue au froid jusqu’à -12 °C au moins, ce qui en fait un conifère très intéressant à acclimater dans les régions où les hivers ne sont pas trop rudes. Cependant, il ne semble se plaire que sous des climats océaniques ou méditerranéens d’altitude, avec des hivers humides et des étés tempérés.
etalement
0.00
etalement
8.00
feuillage_commentaire
feuillage_commentaire
Les aiguilles vert sombre atteignent 5 cm et leur extrémité est très pointue, de ce fait le sapin de Santa Lucia est une des seules espèces du genre à avoir des aiguilles réellement piquantes. Leur face supérieure est brillante, leur face inférieure est mate et parcourue sur toute sa longueur par deux bandes argentées. Les aiguilles sont implantées latéralement en deux rangs, ce qui donne aux rameaux un aspect plumeux.
floraison_commentaire
floraison_commentaire
L’arbre est monoïque, la floraison intervient en mai et présente peu d’intérêt. Les fleurs mâles sont jaunâtres et les fleurs femelles, concentrées au niveau de la cime, vert clair.
fruit_commentaire
fruit_commentaire
Le fruit est un cône érigé et trapu d’une dizaine de centimètres de hauteur, de couleur brun clair à maturité. Ses écailles sont ornées de longues bractées lui procurant une singulière apparence hérissée, ce qui a valu son nom à l’espèce.
graine_commentaire
graine_commentaire
Les graines, ailées, sont de forme triangulaire. Le semis s’effectue de la même manière que pour les autres sapins.
hauteur
0.00
hauteur
30.00
sol_commentaire
sol_commentaire
Le sapin de Santa Lucia accepte la plupart des types de sols, il redoute cependant les excès de calcaire et les sols trop sablonneux. Il supporte la sécheresse estivale.
Modifications de Ascalaphe le 10/09/2009 19:40 :  [Cette modification a été approuvée]
exposition
exposition
mi-ombre,lumière,soleil
feuillage_persistant
0
feuillage_persistant
1
temperature_defoliation
0.0
temperature_defoliation
-12.0
temperature_letale
0.0
temperature_letale
-15.0

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
48174772 visites uniques depuis le 01/07/2004, 2313 aujourdhui et 2121 en cours.