| S'inscrire !
     
Informations complémentaires sur la photo :
Modèle d'appareil - DMC-FZ1000
Temps d'exposition - 1/2000 s
Sensibilité - 200 ISO
Focale - 146 mm
Ouverture - f/4.0
Date de prise de vue - 2020-11-29 09:58:23
Cette photographie a été vue 98 fois.
Code à copier pour afficher une vignette de cette image...
... sur un site web, un blog ou un forum avec code HTML :

... sur un forum avec code BBCode :
Plantes en rapport avec cette photo
- Embothrium coccineum - arbre de feu du Chili
- Pittosporum tenuifolium - pittosporum à petites feuilles
- Pittosporum tobira
- Pittosporum tobira - 3.00 €
- Pittosporum tobira Nana - 35.75 €
Cette photographie, sans mention explicite de son auteur, Ben152, n'est pas libre de droits. Si vous souhaitez contacter l'auteur, le lien de contact est donné ci-dessous. Si cette photo vous semble en contradiction avec la charte du site, vous pouvez alerter un administrateur du site.
Vous devez être inscrit et identifié pour envoyer un message à l'auteur de cette photo. Une fois identifié, veuillez recharger cette page pour envoyer un message.
Alerter les administrateurs du site au sujet de cette photo.

Commentaire de Ben152
Pittosporum coccineum est un arbuste endémique de la moitié nord de la grande terre en Nouvelle-Calédonie. Le genre Pittosporum comporte environ 200 espèces dans le monde dont près d’un quart (45) endémiques à la Nouvelle-Calédonie. Dans la nature, les espèces de Pittosporum sont généralement reconnaissables grâce à la disposition des feuilles en pseudo-verticilles ou « touffes de feuilles » et à leurs fruits contenant des graines collantes. En Nouvelle-Calédonie, ce genre comporte plusieurs espèces potentiellement intéressantes en horticulture.

A l’état naturel, Pittosporum coccineum se rencontre sur tous les types de terrain à basse et moyenne altitudes en forêt sèche, en maquis minier et même en forêt humide, notamment sur la côte nord-est. Cette plante a par ailleurs la caractéristique d’avoir un feuillage très polymorphe.

De prime abord, lorsque l’on rencontre P. coccineum dans son milieu naturel, cette espèce ne parait pas intéressante d’un point de vue ornemental car elle forme des arbustes grêles, peu ramifiés et à floraison parcimonieuse. Suite à un travail de sélection massale et de mise au point de l’itinéraire technique, P. coccineum apparaît être une plante ornementale aux qualités indéniables.

Cet arbuste à croissance relativement rapide est attrayant avec son port buissonnant, ses petites feuilles et ses inflorescences terminales fournies de couleur rouge-orangé.
Les commentaires des utilisateurs
Il n'y a pas encore de commentaires.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2020 - Mention légales
50214697 visites uniques depuis le 01/07/2004, 2693 aujourdhui et 1721 en cours.