| S'inscrire !
La plante à l'affiche


Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Recherche dans l'index des plantes
Arecaceae
Zone USDA 8a
Une fiche proposée par lrey
Dernière modification le 13/09/2010 22:29
[ historique de la fiche ]
Chamaerops humilis
palmier nain, Mediterranean fan palm
 
Chamaerops humilis, le palmier nain, est un palmier originaire du pourtour Méditerranéen (principalement le sud de l'Europe et nord de l'Afrique) au feuilles palmées. Ce n'est généralement pas un grand palmier, comme le suggèrent tant son nom scientifique que vernaculaire. C'est un palmier capable cependant avec l'âge d'atteindre une hauteur de 5m et plus. Il forme de nombreux rejets à sa base, et les touffes ainsi formées peuvent atteindre de belles dimensions.
Le palmier nain est un palmier ornemental, résistant à la sécheresse et au froid. Il pourra survivre à des gels de l'ordre de -10°C à -12°C. Il faudra faire attention aux pétioles des feuilles, fortement épineux.
 
Les feuilles persistantes du palmier nain sont palmées, et sont portées par des pétioles pouvant atteindre 1m de longueur, fortement épineux. L'espèce type possède des feuilles de couleur vert-franc, tandis que la variété Chamaerops humilis var. cerifera possède des feuilles de couleur gris-bleu.
Les inflorescences du palmier nain sont de couleur jaune. Les fleurs sont généralement dioïques.
Les fruits sont ovoïdes, de couleur rouge plus ou moins foncée.
 
Chamaerops humilis requiert les expositions suivantes : mi-ombre,lumière,soleil
Le palmier nain requiert un sol bien drainant.
 
 
Catégorie - arbre
Dimensions
  • Hauteur 5.00 m
  • Etalement 6.00 m
  • Températures minimales
  • La plante meurt à partir de -12.0 °C
  • Les parties aériennes sont atteintes à partir de -10.0 °C
  • Exposition - mi-ombre,lumière,soleil
    Feuillage - persistant
    Floraison -
  • Couleur(s) : jaune
  • Méthodes de multiplication -
  • Le palmier nain se multiplie relativement facilement par semis.
  • Toxicité
  • Pas de toxicité à signaler, ou toxicité indéterminée.
  •  


    Les commentaires des utilisateurs

    Commentaire de CVP le 15/4/2005 : Increvable !
    Ce palmier nain avec l'âge et de bonnes conditions de cultures (Chaleur + eau + engrais liquide en été) n'est pas si nain que ça : stipe de 2-3 mètres quand même! Il s'agit d'une plante extrèmement adaptable qui peut pousser partout : même en terre pauvre, calcaire, embruns, vents etc... Il existe un nombre incroyable de formes : cerifera (originaire de l'atlas marocain, taille chétive mais des palmes bleues superbes), vulcano (palmes et port compact)...
    C'est un palmier utilisable partout : en massif, en palmeraie, en container (en gros pots pour une terrasse par exemple) et même en haie pourquoi pas ! Trouvable partout et pas cher !
    Seul point faible : pas d'eau stagnante au niveau des racines en hiver (cela dit c'est valable pour la plupart des plantes en fait!)
    Bonne rusticité : compter -10°c a priori sans problème ; Fait de nombreux rejets à partir des racines (sectionnables pour avoir un palmier à stipe unique ou utilisable pour créer un beau buisson, au choix!)
    Bref, un petit palmier bien sympathique qui peut même devenir grand, à planter sans restriction partout dans vos jardins s'il y a des coins dont vous ne savez que faire! Petit bémol : attention aux épines sur les pétioles!!!!

    Commentaire de matthieuzzz le 13/6/2005 : repart après de fortes gelées
    J'ai installé, l'été dernier, cette espèce de palmier dans mon jardin à l'abri d'une grosse pierre et l'ai entierement recouvert en hiver de paille et d'une bache (transparente percée) et j'ai la joi de decouvrir que même si tout son ancien feuillage est mort, il refait 3 belles feuilles vigoureuses.
    Mon palmier est asez jeune : 3-4 ans et a un stipe de 10-15 cm hors du sol. A noté, qu'il est installé en Lorraine (Meuse) et qu'il a fait plusieurs fois -14 à -16 °c cette hivers et qu'il y a eu des périodes de gelées assez longues.

    Commentaire de ptivince le 29/7/2006 :
    A Orléans, on en voit de plus en plus et résistent sans problème, même sans protection ... Et est d'un bel effet en rocaille ...

    Commentaire de capitola le 21/10/2008 : Le seul endémique
    Il y a un siècle, il prospérait sur les Côtes de Provence et de la Côte d'Azur. L'urbanisation frénétique a eu raison de lui et il faut aujourd'hui aller jusqu'à la région de Javea puis la route d Almeria en Espagne ainsi que l'Algarve au Portugal pour en trouver des colonies sauvages. Seul palmier endémique du nord de la Méditerranée, c'est aussi le palmier le plus adapté à notre climat. Sa résistance au froid n'est pas infinie et sa croissance très lente. Néanmoins avec de la patience, on peut admirer de beaux spécimens. Il faut compter 25-30 ans sur les Côtes de Provence pour obtenir un spécimen de 6-7 mètres de haut. Il y a de beaux spécimens à St-Raphaël ainsi qu'au jardin Huerto del Cura à Elche au sud-est de l'Espagne. Je voudrais préciser qu'on différencie à ce jour une bonne douzaine de formes différentes. J'en ai quelques une dans ma propriété dont Ch. inermis, Ch. glauca mais aussi des palmes en formes de conque, des micro-palmes, des palmes avec pruine très belles, des segments soulignés de blanc, etc.
    De plus, avec la raréfaction de l'eau, les Chamaerops qui sont exceptionnellement résistants à la sécheresse sont les mieux adaptés à note temps et nos sols pauvres.

    Commentaire de Exophile le 2/9/2009 : Rusticité à Bruxelles
    Hiver 2008-2009 (-13°C + humidité): défoliation totale et lance détachable malgré une protection. Il est cependant reparti rapidement après quelques soins anti pourriture et beaucoup d'attention (eau, engrais,amour...).

    Commentaire de thiebaut le 4/1/2010 :
    Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce palmier adore des arrosages importants en été, surtout en pot, à condition de les espacer de trois ou quatres jours afin de ne pas le noyer. Il peut alors avoir une vitesse de croissance importante si chaleur et soleil sont au rendez-vous. Evidemment, en cas d'été maussade, ce que je viens de dire est faux.




    Photos
    Photos de Chamaerops humilis

    Chamaerops humilis
    Massif de palmiers nains, à Athènes, Grèce. - Ajouté par lrey le 12/01/2005

    Chamaerops humilis
    Un beau massif de Chamaerops humilis à Bormes-les-Mimosas, France - Ajouté par lrey le 12/01/2005

    Chamaerops humilis
    Fruits encore immatures de palmier nain - Ajouté par lrey le 12/01/2005

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis dans une pépinière - Ajouté par Oli le 09/05/2006

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis dans une pépinière - Ajouté par Oli le 09/05/2006

    Chamaerops humilis
    jeune chamerops humilis au havre - Ajouté par fredo76 le 14/04/2007

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis - Ajouté par Oli le 09/07/2007

    Chamaerops humilis
    - Ajouté par may le 20/07/2007

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis - Ajouté par CVP le 26/08/2007

    Chamaerops humilis
    inflorescence mâle de chamerops humilis - Ajouté par fredo76 le 03/06/2008

    Chamaerops humilis
    graine Chamaerops humilis - Ajouté par -Stephane- le 08/02/2009

    Chamaerops humilis
    - Ajouté par Exophile le 16/05/2010

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis - Ajouté par Oli le 27/07/2013

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis : fleurs - Ajouté par Oli le 28/07/2013

    Chamaerops humilis
    Chamaerops humilis (Sicile) - Ajouté par Lidine le 11/11/2017

    Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2014 - Mention légales - Contact
    42919287 visites uniques depuis le 01/07/2004, 3686 aujourdhui et 316 en cours.
    Autres sites d'information nature : Tous les fruits | Plantes et botanique