| S'inscrire !

Connexion membre
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

LES DOSSIERS
DE GARDENBREIZH


SEPTEMBRE 2004 :
Les passiflores résistantes au froid

Les passiflores, ou fleurs de la passion, évoquent tellement facilement les contrées exotiques, que c'est tout naturellement que leur est consacré le premier dossier de GardenBreizh.

Préambule

Parmi les plus de 500 espèces et hybrides de ces fleurs extraordinaires, nous avons sélectionné les sujets les plus prometteurs pour s'acclimater dans les jardins de climat frais, et nous agrémenter de leurs fleurs, et pour certaines, de leurs fruits délicieux!

Mais évoquons d'abord quelques généralités sur les passiflores. Le genre Passiflora regroupe à l'heure actuelle plus de 500 espèces. Il existe également de nombreuses variétés et hybrides de passiflores, ce qui donne une idée de l'étendue du genre, du plaisir de l'amateur et collectionneur de passiflores devant tant de diversité, et enfin une idée de l'effervescence du petit monde des botanistes lorsque, régulièrement, de nouvelles espèces sont découvertes (cela arrive encore régulièrement), et des hybrides enregistrés (cela arrive encore plus régulièrement).

Description du genre, et un peu d'histoire

Les passiflores sont essentiellement des lianes ligneuses ou herbacées. (Il existe quelques arbustes et arbrisseaux dans ce genre, mais nous les passerons sous silence dans cet article) Ces lianes s'attachent au moyen de vrilles, prenant en général naissance à l'aisselle des feuilles. Passiflora quadrangularis Les tiges généralement sont rondes ou quadrangulaires, tandis que les feuilles sont d'aspect assez varié : en général alternes, elles varient beaucoup en forme (entières, largement ovales, orbiculaire, lobées avec de 2 à 9 lobes, largement ovales, etc.) et ce au sein même d'une espèce donnée. Les feuilles peuvent être glabres à hirsutes. En ce qui concerne les fleurs, les sépales se comptent au nombre de cinq, tandis que les pétales, plus fins et plus petits que les sépales, sont en général verts, blancs ou jaunes. Passiflora alata La couronne de filaments est également un organe d'importance de la fleur de la passion. Les filaments sont généralement très colorés, et souvent rayés en deux couleurs ou plus. Enfin, les fruits sont en général des baies, globuleuses, de 1 à 30cm de longueur selon les espèces.

Bref, les passiflores sont fascinantes! Exprimé en langage non botanique, ces plantes sont l'essence même de l'idée que l'on peut se faire de la plante exotique, que ce soit au niveau de l'exubérance de la liane elle-même, de l'opulence apportée par les fruits de la passion, (terme apportant déjà une forte connotation exotique!), et de la chatoyance des fleurs, dont la forme même, si particulière, ne cesse d'étonner.

L'histoire de la découverte des fleurs de la passion est très connue, que l'on s'intéresse aux passiflores ou non. L'association que l'on fait communément entre cette fleur et la Passion du Christ semble être le fait d'un moine Jésuite, Jacomo Bosio, qui, au début du XVIIème siècle, décrivit la fleur de passiflore comme la "Flos Passionis", la fleur représentant les divers aspects de la Passion du Christ. Passiflora caerulea Pour Bosio, La couronne de filaments représentait la couronne d'épines, les 5 étamines correspondaient aux plaies du Christ, les 3 stigmates aux clous, et le pistil la croix du Christ. Dans son texte original, Bosio fait également une comparaison entre les feuilles de la passiflore et la lame d'une lance, ce qui suggère bien que Passiflora caerulea, qui n'a pas les feuilles lancéolées, mais à plusieurs lobes, n'était peut-être pas la passiflore vue pour la première fois en Amérique du Sud par les explorateurs espagnols.

L'introduction des fleurs de la passion se fit progressivement en Europe au XVIIIème siècle, mais c'est au début du XIXème siècle que le goût pour ces plantes se fit plus vif ; de nombreuses espèces nouvellement découvertes furent introduites d'Amérique du Sud et d'Australie, et de nouveaux cultivars furent créés. Les deux guerres mondiales mirent un frein à cette popularité, et ce n'est que depuis le dernier quart du vingtième siècle que la passion des passiflores reprend son essor.

Plantes tropicales, mais pas seulement

Les passiflores sont souvent originaires d'Amérique tropicale, mais pas seulement. On rencontre également le genre en Asie, en Australie et en Polynésie. Quelques passiflores (dont Passiflora incarnata et Passiflora lutea ) prospèrent en Amérique du Nord, et plus particulièrement aux Etats-Unis. Passiflora tarminiana Globalement, les passiflores aiment les pays chauds. Parmi les plus de cinquantes espèces de Passiflora cultivées pour leurs fruits, la quasi totalité le sont dans les pays chauds (avec, par exemple, le Brésil, le Kenya, la Colombie, l'Equateur, le Pérou, l'Indonésie, l'Australie et les îles Hawaii comme principaux producteurs). Mais évidemment, c'est l'utilisation du terme quasi qui nous intéresse dans cet article! Que ce soient les espèces nord-Américaines, ou les espèces sub-tropicales, (et particulièrement celles que l'on rencontre dans les régions plus tempérées d'Amérique du Sud, comme dans les Andes, dont beaucoup de Passiflores du sous-genre des Tacsonia) les passiflores capables de résister à des gels plus ou moins sévères sont beaucoup plus nombreuses que l'on pense, comme nous allons le voir.

Mais les espèces de passiflores ne sont pas notre seule source d'intérêt : depuis le XIXème siècle, il existe, selon les époques, une plus ou moins forte tradition d'hybrideurs, qui cherchent constamment à obtenir des hybrides alliant plusieurs qualités des parents : résistance au froid, qualité gustative des fruits, beauté des fleurs, ... Cette pratique est aujourd'hui loin d'être éteinte, bien au contraire. Le genre intéresse encore beaucoup, et il ne se passe pas un mois sans qu'un nouvel hybride soit annoncé. Parmi ces plantes, quelques unes se distinguent réellement par une résistance au froid accrue, combinée à un caractère décoratif particulier, ou à l'aptitude de ces hybrides à produire des fruits comestibles.

Les passiflores nord-Américaines : pour climats rudes

Nous commençons notre apperçu des passiflores résistantes aux gels en faisant un tour sur le continent nord-Américain, et plus en particulier aux Etats-Unis. Dans ce pays prospèrent en effet les 2 passiflores qui sont certainement les plus résistantes au Froid. Passiflora lutea, la passiflore jaune, est une petite liane poussant dans les Etats du sud-est des Etats-Unis, et qui présente une résistance exceptionnelle pour une passiflore, avec une souche pouvant survivre à des températures pouvant avoisiner les -20°C, voire moins. C'est loin d'être la passiflore la plus décorative, et elle est d'ailleurs très peu distribuée commercialement. Elle représente tout de même un réel espoir pour des hybridations futures.

Beaucoup plus intéressante pour le jardinier de pays tempérés à hivers frais, Passiflora incarnata, aussi appelée Maypops aux USA, est une liane passionnante autant pour sa fleur parfumée que pour ses fruits, comestibles et appréciés, quoique jamais vraiment sélectionnés dans son pays d'origine. Sa résistance au froid est également très bonne, puisque la souche peut endurer des températures de -15°C en conditions de froid sec. Passiflora incarnata, comme Passiflora lutea, est une liane herbacée dont la partie aérienne disparaîtra aux premiers signes de gel, pour réapparaître en milieu de printemps (d'où son nom commun, "may pops"). Il existe une sélection à fleurs totalement blanches, Passiflora incarnata 'Alba', mais pas de cultivars ayant permis d'augmenter la qualité gustative des fruits. Cependant, les essais d'hybridations avec d'autres passiflores sont nombreux, et ont des fois abouti à des hybrides très intéressants, bien que pas aussi adaptés aux climats frais, comme nous allons le voir dans le paragraphe suivant.

Quelques passiflores résistant au gel

Gels sévères <-10°C

Gels modérés entre -10°C et -5°C

  • Passiflora 'Amethyst'
  • Passiflora 'Blue boutique' syn. Passiflora 'Blue bouquet'
  • Passiflora 'Byron beauty'
  • Passiflora 'Elisabeth'
  • Passiflora 'Ely'
  • Passiflora 'Incense'
  • Passiflora 'New Incense'
  • Passiflora 'Purple Haze'
  • Passiflora 'Sapphire'
  • Passiflora 'Star of Bristol'
  • Passiflora 'Star of Clevedon'
  • Passiflora 'Star of Kingston'
  • Passiflora 'Victoria'
  • Passiflora x violacea

Gels entre -5°C et -3°C

Les hybrides de Passiflora incarnata

Un hybride très connu et apprécié de Passiflora incarnata est Passiflora 'Incense', créé par J.R. Knight en 1973, au moyen d'un croisement de Passiflora incarnata x Passiflora cincinnata. Cette passiflore, initialement crée dans l'espoir d'améliorer les qualités gustatives de la Maypops originale, a finalement été rendue célèbre pour ses belles fleurs mauve-sombre et parfumées. Malheureusement, cette passiflore est réputée véhiculer un virus, et il n'est donc pas conseillé de planter cette passiflore. Le croisement a depuis été retenté, avec notamment Passiflora 'New Incense', de John Vanderplank, dénuée de virus, mais aux fleurs plus pâles que le croisement original. Passiflora 'Incense' et Passiflora 'New Incense' peuvent résister à des températures de l'ordre de -8°C.

En 1979, le programme d'hybridation de Passiflora incarnata que menait le Dr Knight a été continué, et un hybride complexe de Passiflora incarnata x Passiflora edulis a été créé, Passiflora 'Byron Beauty'. Cette liane produit des fleurs intéressantes, mais ne produit des fruits que très rarement, dans des conditions très spécifiques (pollénisation par un hybride également tétraploïde). Quoiqu'il en soit, c'est une plante très décorative, herbacée, aux fleurs bien parfumées. Sa résistance au froid n'est cependant pas encore bien connue. Vu les parents de cet hybride, il serait étonnant que cette liane ne puisse pas résister à -3°C ou plus bas.

Mais les hybrides de Passiflora incarnata ne sont pas tous récents. Dès 1824, la pépinière Colvills avait obtenu Passiflora x colvillii, un hybride de Passiflora incarnata x Passiflora caerulea. Cette petite passiflore, très herbacée, donne des fleurs à l'aspect de Passiflora incarnata, mais avec des couleurs de Passiflora caerulea, aux fleurs parfumées. Avec de tels parents résistants au froid, cet hybride devrait résister à des températures de -8°C sans trop de soucis, avec les parties aériennes disparaissant aux premiers gels.

D'autres hybrides de Passiflora incarnata méritent également d'être cultivés, comme Passiflora 'Elizabeth', qui est un croisement de Passiflora phoenicea aux fruits comestibles, et qui devrait résister à -3°C, voire plus bas. Quant à Passiflora 'Lady Margaret' et Passiflora 'Red Inca', ce sont de beaux hybrides de Passiflora coccinea x Passiflora incarnata, aux belles fleurs écarlates. leur résistance au froid semblant par contre modérée, il vaut mieux les maintenir hors gel.

LREY, première mise en ligne : 09/2004. 


Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2014 - Mention légales - Contact
40445336 visites uniques depuis le 01/07/2004, 3450 aujourdhui et 322 en cours.
Autres sites d'information nature : Tous les fruits | Plantes et botanique